Mars : La joie au point de croix

Les premières jonquilles sont arrivées au jardin, mais l’hiver n’a pas encore tiré sa révérence… C’est le temps de l’entre-deux : entre froid et douceur, guetter les rayons de soleil entre les averses diluviennes. Mars nous apprend la patience, qui seule est mère des belles choses de la vie. La leçon est un peu difficile à recevoir : on est tellement habitué à l’immédiateté ! Alors pour y arriver, douceur et patience sont la clé.

Le chant des oiseaux est devenu bien plus présent dans ma campagne ces dernières semaines : leur chant rythme la journée et on les devine de plus en plus nombreux dans les arbres bourgeonnants… Comme un écho à mon Calendrier de l’année. Pour m’accompagner en 2024, j’ai choisi le  » Calendrier Cosy  » illustré par Esther Bennink. Son univers réconfortant et coloré m’a tapé dans l’œil et c’est un bonheur de découvrir l’illustration de chaque mois. J’essaie de ne pas les regarder à l’avance pour avoir la surprise chaque mois et jusqu’ici je tiens bon…

Photo d’Esther Bennink

J’ai repris le point de croix avec grand plaisir ce mois-ci. Après des années à vouloir renouer avec cette activité, j’ai beaucoup de joie à retrouver mes petites croix ! Elles me font réapprendre l’art d’avancer un point à la fois, un pas à la fois. On ne peut pas tricher avec le point de croix : il faut terminer un point avant de commencer le suivant. On laisse la place au geste, au rythme juste. On apprend à lâcher prise sur la montre pour redonner de la valeur à chaque minute.

Choisir soigneusement chaque fil, une toile qui attendait son heure, et imaginer un joli motif en m’inspirant d’un joli livre d’alphabets anciens que j’avais sur mon étagère depuis des années. Il attendait son heure et elle est arrivée ! J’ai feuilleté avec plaisir les différentes sections avant de choisir deux alphabets : l’un pour la majuscule, l’autre pour le reste du mot. Ce petit projet me rappelle la calligraphie, sauf que le fil me sert d’encre…

Entre les fleurs juste écloses et les grêlons, les promenades de saison sur les sentiers boueux ont une saveur particulière, parfois douce-amère quand on est parti en laissant l’imperméable à la maison ! Il est bien difficile de savoir comment s’habiller pour sortir alors c’est quitte ou double !

Mars nous apprend que soleil et pluie sont nécessaires à la vie : si on rêve d’une éternelle éclaircie, sans pluie rien ne pousserait au jardin…

Alors, vive les jours de grand soleil ou tout avance comme on veut et… vive aussi les jours de galère, grâce auxquels les fleurs sont arrosées !

C’est un peu tout ça que j’avais à cœur de broder en ce nouveau mois du calendrier…

Et vous, pratiquez-vous le point de croix ou la broderie ? J’espère que cet article vous aura donné envie d’essayer.

A bientôt pour de nouvelles créations…

Alexia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *